Une romance presque un coup de coeur

Illustration pour chronique

Mélissa, jeune femme brisée qui tente d’avancer, se voit offrir une opportunité d’évolution de carrière qu’elle ne peut pas refuser.Pour ce faire, elle est contrainte d’intégrer une colocation dont elle ne veut pas.Dans cette colocation, seules deux règles s’imposent:- Respecter le planning des tâches.- Ne jamais sortir avec l’un des habitants de la maison.Rien de plus simple, aprés une relation qui a causé la pire catastrophe dans la vie de Mél, elle s’est jurée une chose: les histoires d’amour, plus jamais!Lorsque Mélissa rencontre Thibault, elle le déteste immédiatement!Mais plus le temps passe et plus elle doit se répéter et se convaincre qu’elle ne voue qu’une haine profonde envers cet homme… ou pas?

Edition : Edition Ethen

Date de parution : 4 mai 2020

Nombre de pages : 593

Chronique :

Vous savez il y a des livres où vous avez tellement envie de savoir ce qu’il se passe sur la page suivante que vous lisez toutes les autres sans pouvoir vous arrêter. C’est vrai, ce livre fait parti de ces livres là. Un suspense qui vous tiendra en haleine jusqu’à des révélations fracassantes.

C’est ce qui fait le plus de ce livre, savoir si enfin la romance va surgir de la haine que se mène les deux personnages.

J’ai apprécié chaque protagoniste de l’histoire. Oui même quand j’avais envie soit de baffer Mélissa soit Thibault, ou soit les deux en même temps.
Entre amour, amitié et haine l’autrice nous entraîne dans une aventure qui vous tiendra en haleine.

Car oui ce livre fait le job de la romance, mais

Toutefois, ce que je trouve vraiment dommage c’est les quelques fautes et quelques erreurs de syntaxes qui rendent la lecture lourde. Les répétitions de l’histoire, qui auraient pourtant dû être corrigé avant la sortie du livre. Il y a également des passages inutiles qui allongent le texte et un langage parfois trop parlé et donc pas assez recherché.

Donc même si l’histoire est sympathique, je trouve qu’un travail en profondeur auraient dû être mené avant publication. C’est dommage car du coup ça donne du négatif au livre.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *