Ciao Bella

Voici mon coup de coeur de la rentrée. Je remercie l’auteur de m’avoir sollicitée pour la lecture de ce livre.

Résumé :

«Maman,Comme tu vois, je ne t’ai pas oubliée. Quatre mois déjà que je suis à Marseille. Le temps est passé vite, j’ai eu tant à faire, j’ai eu tant à apprendre et à découvrir. Marseille est grande. Elle m’a étourdi d’abord, puis elle m’a enchanté. Je m’y sens libre. L’anonymat a quelque chose d’exaltant. Livourne est un bourg comparé à Marseille. Je crois qu’il me serait impossible d’y vivre maintenant, je m’y sentirais enchaîné à une vie trop étroite. Ici, on peut trouver du travail, on peut tenter sa chance. Il y a beaucoup d’Italiens à Marseille. Je ne suis pas trop dépaysé. Nous, les Italiens, on vit en communauté, on se serre les coudes, tous confinés dans le quartier de la Belle de Mai. Les Français nous appellent les babi. On voit souvent des affiches dans la rue : « Immigrés italiens dehors, travailleurs français! » Quelques escrocs m’ont même proposé une fausse carte d’identité si je soutenais le parti socialiste. Mais avec mon accent à couper au couteau et mon peu de vocabulaire, ce n’est pas demain la veille qu’on cessera de m’appeler macaroni. Ces sales gens ne doivent pas connaître notre cuisine pour en faire une insulte! Ton cacciucco me manque, nos longues discussions aussi. »

Titre : Le blues du pêcheur

Auteur : Alan Alfredo Geday

Editeur : Geday (auto-édition)

Date de parution : 01/04/2019

Nombre de pages : 276 pages

ISBN : 978-1791920883

Vous pouvez vous procurer ce livre sur le site de l’éditeur :

3 parties :

La vie de Giovanni à Livourne en Italie, où il est pêcheur et aide son père dans ce métier. Il faut dire qu’à Livourne il n’y a pas beaucoup d’autres choix, surtout après la guerre. Mais le jeune homme rêve d’autre chose, d’une autre vie, et de la belle Stella.

Le départ de Giovanni pour Marseille, à fond de cale, sur un coup de tête où il va vivre chez les Pacchiano, dans le quartier de la Belle de Mai. Une arrivée sur le vieux port et sa vie lui fait croiser des chemins auxquels il n’avait pas pensé, et ceux de l’argent facile, mais surtout de la fille des Pacchiano, Marie, qui elle rêve de rentrer dans l’administration française.

La vie de Giovanni à Paris, après une rencontre décisive à Marseille avec Aleksander Spielman. Le jeune italien qui a appris à jouer du blues sur un harmonica avec les GI américain qui logeaient sur le port de Livourne.

Mon avis :

J’ai tout simplement adoré ce livre. L’écriture est magnifique. Les passages de description sont absolument sublimes et bien posés entre les actions de la vie du personnage. Ils apportent une réelle profondeur au récit. Les lieux ou les personnages sont parfaitement décrits, apportant un réalisme au récit. Nous plongeant dans le coeur d’une vie, d’un quartier et dans le coeur de ses hommes et de ses femmes que l’on apprend à apprécier encore plus. C’est un réel coup de coeur pour un récit dans lequel je me suis glissée doucement, un récit plus vrai que nature et qui permet un retour en arrière sur les débuts des immigrés en France et notamment ici de la communauté italienne qui arrive à Marseille. Ces gens utils à la construction d’un pays après la guerre mais que l’on montre du doigt et que l’on traite de “macaronis”.

L’histoire de Giovanni est très prenante et ce personnage est très attachant. On vit avec lui, on espère avec lui, on aime avec lui, on pleure avec lui. Comme lui on rencontre et parfois on fait les mauvais choix et on espère que la vie sera meilleure que celle qu’il a quitté, et pourtant il va être déçu et perdre des êtres chers plus d’une fois. Et plus d’une fois, il se relèvera aussi.

Giovanni, c’est un jeune homme rêveur et plein d’espoir dans l’avenir, amoureux de la vie même si elle n’est pas facile. Une jeune homme prêt à tout pour changer son destin et le prendre en main.

Je ne peux que vous conseiller la lecture de ce livre magnifique qui m’a emporté dans les méandres de Livourne, de Marseille et de Paris, avec délicatesse et poésie. Ce récit m’a rappelé aussi ce qu’est la France aujourd’hui : un pays qui a accueilli des personnes espérant des jours meilleurs en quittant un pays, leur famille et leur racine.

Mon coup de coeur de la rentrée :

Ce livre n’est pas seulement mon coup de coeur de la rentrée, il fait partie des meilleurs livres que j’ai lu cette année et je vous le conseille fortement.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *